Comment maintenir une dynamique de groupe à l’échelle d’un territoire ?

Le GIEE depuis sa création en 2020 c’est :

Observations

Photos

Données structurées

GIEE Couverts végétaux en Champagne

Le but de ce GIEE est de créer une dynamique collective pour améliorer les pratiques viticoles d’un point de vue environnemental, social et économique et de mettre en place des essais avec un suivi des résultats le plus complet possible.

Les défis

Depuis sa création en 2020, le GIEE Couverts végétaux en Champagne s’est donné les objectifs suivants :

&

Augmenter le partage de connaissances et d'observations

l

Structurer des retours d'expériences sur les itinéraires de culture

Mettre en place un suivi des essais performants

Landfiles leur permet de relever ces défis au quotidien.

“On peut synthétiser, on peut collecter des données, on peut créer des supports techniques et c’est extraordinaire. Il n’y a pas de limites. Ça peut être un vrai support de R&D aussi, dans une étude, une thématique. Ça peut être de la pédagogie également : on pourrait s’en servir comme support chronologique de l’évolution d’un itinéraire technique et synthétiser tout ça dans un groupe”

Jérôme Courgey

Les solutions

La parcelle pédagogique

 Une parcelle pédagogique a été documentée et partagée aux viticulteurs afin de présenter son évolution depuis le 9 septembre 2020, date du semis, jusqu’à la destruction du couvert le 9 juin 2021. Elle a permis de présenter une méthode de travail et d’entrainer une dynamique de partage au sein du groupe. 

L’objectif a été fixé de reproduire cet itinéraire sur d’autres parcelles du groupe et de montrer l’impact positif sur la santé du sol. Pour cela, le GIEE a rédigé un protocole et défini des mélanges pour les membres du groupe. 

 

Les formulaires

Grâce à la collaboration entre l’association Arbre et Paysage en Champagne et l’Association Française d’Agroforesterie, un formulaire a été conçu pour optimiser et structurer la collecte de données. Ce formulaire permet de relever les données qui intéressent les viticulteurs. Les listes de données ont été validées par des groupes de différentes régions de France et par l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV).

Adaptés à toutes les régions viticoles, deux formulaires permettent de relever :

 

Au niveau de la parcelle  :

La surface, année de plantation, largeurs de l’inter-rang et inter-cep, le cépage, le porte-greffe, le type de taille, les modes de culture, les caractéristiques de la parcelle (type de sol, hydrologie, topographie, exposition, pluviométrie annuelle, et des questions liées à l’agroforesterie)

Pour les observations sur les parcelles  : 

Les caractéristiques de l’essai (choix du couvert, variétés, doses et PMG, la gestion du témoin), l’implantation du couvert (date de semis, préparation du sol, gestion du couvert, mode de semis, fertilisation) ainsi que le suivi du couvert (homogénéité, densité, pression des adventices, biomasse avec méthode MERCI, mode de destruction du couvert, stade du couvert à destruction).

Le formulaire d’observations est désormais accessible depuis la bibliothèque de formulaire de Landfiles pour une utilisation en toute autonomie par les animateurs de groupes qui le souhaitent.

Synthèses et tableaux

Toutes les parcelles d’expérimentation du groupe sont localisées et accessibles par tous. Pour une plus grande efficacité de la remontée des données, des tableaux de bord ont été mis en place. Ils permettent de vérifier que les données ont été saisies dans l’outil. Un tableau accessible à tous les membres permet de suivre la date, dose de semis et composition du mélange pour chaque expérimentation du groupe. Enfin, un fichier Excel permet à l’administrateur du groupe de manipuler l’ensemble des données.

L’animation au cœur de la réussite du GIEE

L’expérimentation de groupe nécessite la mise en place et le partage d’un planning commun de saisie de données. C’est pourquoi nous accompagnons les animateurs du groupe pour mettre en place un planning ainsi que des actions d’information. L’équipe Landfiles assiste l’animateur dans le suivi de la bonne saisie des données tout au long de la saison, des relances automatisées permettant des gains de temps significatifs.

Chaque viticulteur partage donc le suivi de ses parcelles au groupe ; aujourd’hui, près de 100 parcelles sont partagées au sein de ce groupe Landfiles, le choix ayant été fait d’ouvrir la participation à tout viticulteur intéressé.

Des synthèses sont réalisées et partagées avec les membres du groupe, permettant ainsi d’inclure tous les viticulteurs et notamment les plus éloignés de l’outil numérique, et les inciter à partager eux aussi leur expérience.

Des échanges spontanés se créent au sein du groupe au travers des observations de l’animateur et des membres du groupe. L’animateur prend soin de féliciter les viticulteurs au partage de données, et d’encourager à la publication régulière de photos des couverts végétaux. Pour chaque observation, l’animateur répond par un commentaire et questionne pour avoir plus de précisons. Par ces actions, les membres du groupe sont rapidement à l’aise et partagent l’évolution de l’essai agronomique en place sur leur parcelle.  

Pour compléter le partage de connaissances, sont mis en place trois webinaires par an et la rédaction de newsletters.  A chaque webinaire, quatre viticulteurs présentent leurs essais aux autres membres, qui ont la possibilité de poser leurs questions de vive voix. Ces webinaires sont très appréciés des viticulteurs. 

Les newsletters ont pour objectif d’augmenter l’engagement sur le groupe en incluant les viticulteurs les moins présents sur l’outil par la présentation des dernières observations et des parcelles remarquables.  

“L’animateur est là pour être le plus bienveillant possible et créer vraiment cette dynamique dans la plus grande neutralité pour fédérer et créer une grande cohésion. C’est un rôle très important en plus des supports de communication. L’animateur ou les animateurs de demain doivent être non seulement très techniques mais très humbles”

Jérôme Courgey

“Cette richesse de commentaires, de photos, de discussion permet de débloquer certains freins que l’on rencontre chez de nombreux viticulteurs. Dans cette nouvelle transition, on peut le dire, c’est vraiment quelque chose de tout à fait nouveau et inconnu. On n’est pas tous des pionniers, on a besoin d’être rassuré et Landfiles est un très bon moyen de rassurer, de montrer que l’on n’est pas seul. Derrière il faudra des petites touches complémentaires pour accentuer et enfoncer le clou sur le terrain”

Jérôme Courgey

Mets-toi aux vers : un concours  mixant actions de terrains et collectes de données

Pour amplifier la dynamique, un concours a été mis en place pour sensibiliser à l’importance de la fertilité des sols, créer des rencontres et partager des connaissances entre viticulteurs et techniciens. Le succès a été au rendez-vous avec 85 viticulteurs engagés sur la semaine. Le concours s’articulait autour de 4 tests agronomiques pour mettre en valeur la vie des sols.

Le détail du programme est accessible ici en ligne : https://landfiles.com/mets-toi-aux-vers